Recherche personnalisée

dimanche 8 juillet 2012

Karim Akouche

Karim AKOUCHE est né en 1978 en Kabylie. Après cinq ans d'études en Mécanique à l'université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou, il part en France à Clermont Ferrand, où il obtient le grade de Master professionnel dans la même filière. Il a été bercé par les chants et isefra kabyles ; très tôt, il a commencé à écrire la poésie. À la fois lyriques et engagés, ses poèmes sont des hymnes à l'amour, à la liberté et à la démocratie. Il a chanté son peuple, ce peuple d'Hommes libres, il a écrit sur la beauté des femmes, sur leur courage dans ce pays, longtemps garrotté entre le marteau de la dictature et l'enclume des barbus. Il a participé activement au soulèvement kabyle d'avril 2001, lors du printemps noir ; il était alors syndicaliste à l'université de Tizi-Ouzou.



Extrait : Les Baisers du Fantôme


Les Baisers du Fantôme s'ouvre sur une indescriptible horreur: Leila Vient de se faire tuer par son propre père, lors de la célébration de son mariage. Au moment où elle répond à monsieur le maire " Oui, j'accepte Yaniv comme époux!", deux balles lui transpercent le coeur. Son père l'a tuée parce qu'elle a eu le tort d'accepter une bague juive ...

Yaniv est la narrateur, le poète érrant, délirant, fragile, avec ses mots à la fois doux et touchants, aiguisés et révoltés, il remonte les mécanismes de la haine, parcourt les méandres de la violence, tire à boulets rouges sur tous les fanatismes, dénonce l'intolérance abjecte de son père, chante son espoir assassiné et poétise sa chère défunte ...

L'histoire de Yaniv et Leila est un cri d'amour, un message de tolérance entre les peuples, les races et les croyances. Cette histoire est quelque part le triomphe de l'Amour sur la Haine, du bon sens sur les bêtises humaines et de la Paix sur toutes les barbaries ...






karim-akouche.over-blog.com
Recherche personnalisée